Cette section contient les derniers communiqués diffusés par l'AICQ. Pour voir l'ensemble des nouvelles d'intérêt pour le secteur du génie-conseil, consultez la section Dernières nouvelles.

.
« Retourner aux communiqués
7 février 2011
L’AICQ lance un comité sur la relève en génie-conseil à Québec

Québec, le 7 février 2011 – De passage à Québec à l’occasion d’une tournée des régions, la présidente-directrice générale et porte-parole de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ), Mme Johanne Desrochers, et le président du conseil d’administration, M. Rosaire Sauriol, ont annoncé la mise sur pied d’un comité régional dédié à la relève. Les travaux de ce comité et de ceux des autres régions du Québec alimenteront en données et en solutions le tout premier Sommet québécois de la relève en génie-conseil qui aura lieu l’automne prochain à Montréal.

Le comité régional sera constitué de représentants des firmes de génie-conseil et d’intervenants du monde des affaires et de l’éducation de la région de Québec, et doit entamer ses travaux au cours des prochaines semaines. Son mandat consistera à analyser les besoins actuels et futurs de main-d'œuvre en génie-conseil et les perspectives d’emplois par spécialité, par rapport à l’offre des écoles de formation technique et en ingénierie. Le comité devra également apporter des pistes de solutions afin d’assurer une relève compétente en nombre suffisant pour les années à venir.

« Le défi de la relève est majeur. Actuellement, certaines firmes ont de la difficulté à recruter, notamment en génie civil. D’ici 2020, nous craignons un impact plus marqué sur l’industrie, qui est en forte croissance partout dans le monde, a déclaré Mme Desrochers. Avec la participation de plusieurs professionnels et partenaires partout au Québec, les comités seront en mesure de dresser le portrait région par région et de définir les endroits et les spécialités les plus à risque. »

Depuis 2008, plusieurs régions du Québec connaissent une rareté de main-d'œuvre en génie-conseil. De plus, les données démographiques annoncent une réduction des cohortes étudiantes de 15 à 19 ans jusqu’en 2021, signifiant une diminution des nouvelles admissions aux programmes d’ingénierie. 

La tournée de l’AICQ se poursuit dans les différentes régions du Québec jusqu’au 16 février.

À propos de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec
Fondée en 1974, l'Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ) représente 48 firmes d’ingénierie, qui emploient plus de 22 000 personnes dans toutes les régions du Québec, soit 95 % de la main-d'œuvre dans ce secteur d’activité. L'AICQ fait la promotion des meilleures pratiques d’affaires et développe des mécanismes afin de contribuer à l’évolution du génie-conseil québécois. L’Association regroupe des firmes de toutes les tailles, qui offrent une gamme variée de services professionnels, allant des études environnementales à la mise en service, en passant par la conception, la préparation des plans et devis et la surveillance des travaux. L'AICQ est membre de l'Association des firmes d'ingénieurs-conseils du Canada (AFIC) et affiliée à la Fédération internationale des ingénieurs-conseils (FIDIC).